image : un singe en cage

Le confinement devrait nous rappeler que des animaux passent leurs vie en cage, privés de liberté.

Si vous avez été verbalisé par une amende de 135 € lors d’un déplacement, vous pouvez contester. Mais attention, il vous faut un motif justifié. Et, le confinement reste la meilleure attitude à observer!

Mardi 17 mars 2020

Cette date restera gravée dans les mémoire des Français. Depuis ce jour, la France est en confinement. Mais pour faire respecter cette restriction de déplacements, le gouvernement à mis en place un système d’amendes. Avec toutes les incertitudes sociales, familiales, psychologiques et économiques qui se profilent.

Relâchement du confinement

Déjà, le relâchement se fait ressentir. La promiscuité est en cause. Malgré les avertissements, certains, associent, encore, confinement et vacances. Et, les verbalisations pour non-respect du confinement jugées injustifiées se multiplient. Alors, si vous pensez que vous avez un vrai motif de contestation, voici ce que vous devez faire :

A découvrir aussi :https://www.topexclusif.fr/7-bons-conseils-de-top-exclusif/

Ne réglez votre contravention.

Cet acte signifie que reconnaissez les faits. Pour rappel, celle-ci s’élève à 135 €, lors du premier contrôle. Elle passe à 200 € en cas de récidive dans les quinze jours. Vous devez alors renseigner le formulaire reçu avec la verbalisation. ( disponible, aussi, sur Internet ). Vous devez ensuite l’adresser à l’officier du ministère du public dans les quarante-cinq jours après la verbalisation.

Attention !

Ce acte doit se faire par envoi recommandé avec les justificatifs demandés pour justifier que votre amende est infondée. Sinon, vous risquez de vous entendre reprocher la non réception de votre courrier. Ne procédez à cette demande que si vous êtes absolument sur(e) de votre démarche; si vous vous pouvez démonter votre bonne foi. Un dernier conseil : restez prudemment chez vous, dans l’intérêt de tous !

Lire : https://www.infopremiere.fr/ce-que-le-coronavirus-va-apporter-a-la-france/