CORONAVIRUS : NE CEDEZ PAS A LA PSYCHOSE !

eyes-730749_1920

Le coronavirus est une maladie grave qui ne se soigne pas avec du jus de carotte. Entendez que les rumeurs ineptes et maladroites diffusées parfois sur les réseaux sociaux pour s’en prémunir ne sont pas à partager. Infopremiere vous indique quelques conseils judicieux pour mieux vous prémunir.

 

Tous les quatre ans…
En premier lieu, remarquez : tous les quatre ans, l’on nous tartine l’esprit avec une nouvelle pandémie. L’épidémie de Sras  a encombré les média et nos esprits durant de nombreuses semaines. Des milliers d’articles et flash d’information, pour 700 morts dans le monde. Aujourd’hui, le coronavirus désorganise nos vies jusqu’à l’économie mondiale. Faut-il sombrer dans la terreur ?

Pas de panique !
En outre, se préserver n’est pas synonyme d’affolement ! Or, si l’information de la pandémie est à prendre avec le maximum de sérieux mieux vaut ne pas céder à la psychose. Le sauve-qui-peut n’a jamais réglé les problèmes. La crainte n’évite pas le danger. Cette période difficile doit, cependant, nous inspirer une réflexion.  Pourquoi, cependant, occulter un moyen de prévention naturel ? Ils pourrait se montrer un précieux allié pour éviter la propension de la maladie.

La prévention
En effet, si les mises en garde n’ont d’égales que la prudence, peut-être, serait-il, aussi, pertinent de rappeler un moyen de prévention efficace : l’usage du chlorure de magnésium. Bien sûr, ce merveilleux complément alimentaire rencontre de nombreux bienfaits pour la santé. Par ailleurs, il participe au maintient d’un corps jeune, et, surtout, prévient de nombreuses maladies telle que la grippe.

Bénéfique à tout âge
D’un autre côté, son intérêt réside, justement, dans le renfort du système immunitaire en aidant à prévenir et à lutter contre le rhume et les infections. Entre autres, le chlorure de magnésium, excellent purificateur du sang, aide, aussi, à équilibrer le pH. Mais oui, ce bienfait, aide à prévenir de nombreuses autres maladies. Mais, quelques contre-indications importantes sont, à prendre en considération, notamment avec une prise d’antibiotiques, en cas de fragilité intestinale ou de maladies rénales. Bref, votre médecin vous indiquera les modalités à suivre.