Débat Mélenchon / Zemmour : sans réelle surprise des extrêmes…

IMage : titre de la une

Débat Mélenchon / Zemmour : Rencontre sans réelle surprise des extrêmes… Il faut remonter à quelques décennies en arrière pour assister à une rencontre spectacle de haute tenue comme celle d’hier soir. Toutefois, cette entrevue improbable entre Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour nous laisse sur nos attentes.

Temps de lecture : 2 Mn

Débat de haut niveau

Désaccords sur fond d’immigration, d’environnement, de pouvoir d’achat, et… d’Islam, avec un Jean-Luc Mélenchon toujours aussi acide et un Eric Zemmour, maintenant le suspens sur sa candidature à la présidentielle. Tous deux ont ouvert un débat de haut niveau. En réalité, ce fut, tout au long de cette rencontre, une opposition entre crise sociale et crise de civilisation. Avec l’émergence de quelques vérités, de part et d’autre.

Guerre civile

Mais, dans ce contraste majeur, le président de la France Insoumise, s’est révélé, dès les premières minutes, virulent à l’égard de son adversaire :  » Vous êtes un danger pour notre pays.  »  » Vous avez une vision rabougrie de la France « . Entre les deux extrémistes, il fallait s’y attendre, au-delà de cet étalement de cultures, à ces explosions de verbes. Notamment avec l’attaque de l’Islam par Zemmour redoutant : « une guerre civile en France ».

LIRE AUSSI : infopremiere.fr la-responsabilite-dedwy-plenel-dans-lascension-deric-zemmour

Sécurité

Le polémiste estime, en effet, que les Français ont donné les droits de la politique d’immigration aux immigrés craignant, en effet, une « guerre civile » en France sur fond d’un islamisme, « aux antipodes de la France ». Face à lui, un Mélenchon, toujours aussi insensé dans ses réflexions avec la proposition de la dissolution des brigades anticriminalité et des Brigades de répression de l’action violente motorisées. Demandant « une police respectueuse des gens », le président de la France Insoumise met sous silence des actes héroïques des hommes engagés dans la lutte contre le terrorisme. Ceux qui, précisément, nous débarrassent des terroristes !

Fracture sociale

Sur le registre de la fracture sociale, Jean Luc Mélenchon se montrant partisan du blocage d’un certain nombre de prix de premières nécessités  pour augmenter le pouvoir d’achat des plus démunis, a réveillé son côté gauchisant. C’était sans compter sur un rappel à l’ordre du polémiste dénonçant un Etat-providence qualifié d’« obèse » et les exactions d’un modèle social au sein duquel « nous sommes passés d’un système de répartition à un système d’assistanat. »

Union européenne

Enfin, s’il faut saluer une autre prise de positon courageuse et réaliste, celle du candidat de La France insoumise. Mettant en cause les traités européens : « Ceux qui gouvernent n’ont plus aucune marge. Je prends l’engagement absolu que le programme sera appliqué d’un bout à l’autre si je suis élu. ». Le bon sens de Mélenchon, sur ce plan, lui a fait rappeler son souhait de mettre en place une assemblée constituante pour « abattre la monarchie présidentielle ». Au cœur de cette réflexion, le référendum d’initiative citoyenne et l’institution de référendums révocatoires des élus.

LIRE AUSSI : marseilleopinion.fr llimportante-penurie-de-soignants-a-marseille