Debout la France bien solitaire pour la présidentielle de 2022

Image : Dupont Aignan

D’où l’on reparle de Nicolas Dupont-Aignan pour la présidentielle. Solitaire, le président de Debout la France à la présidentielle 2022 escompte se positionner entre la droite et le Rassemblement national…

Une alliance qui lui coute cher…

L’on se souvient qu’en 2017 le député souverainiste de l’Essonne, s’était allié avec le Rassemblement national. Aujourd’hui, il entrevoit rassembler malgré son isolement, depuis le départ des cadres de son parti. Pourtant, Nicolas Dupont-Aignan avait, en septembre dernier, été l’un des premiers à se déclarer dans la course à la présidentielle. Lors des élections de 2017, il avait 4,7 % dans son alliance avec Marine Le Pen contre Emmanuel Macron. Cette alliance lui avait valut les récriminations de nombreux Français, peut-être de nos jours enterrés, surtout depuis qu’il blâme les paroles de son ancienne partenaire. « Marine Le Pen est l’assurance-vie d’Emmanuel Macron. Son programme économique n’est pas sérieux et l’empêchera toujours de gagner ».

Société: infopremiere.fr generation identitaire rassemblement national points communs

Pas de destin national

Alors à quoi faut-il s’attendre au soir du premier tour ? Encore une autre volte-face ? Un appel à voter pour la présidente du rassemblement national ? En réalité, le patron de de Debout La France bénéficie de peu d’arguments pour déloger une candidate, donnée donnée à plus de 25 % dès le premier tour de l’élection… Du côté du Rassemblement national, l’on est guère plus confiant : « Il pense avoir un destin national, mais il se trompe », annonce l’un de ses cadres… Ainsi, lorsque un commentateur l’interroge sur la différence de son programme avec celui des son ex co-équipière, Dupont-Aignan à du mal à les souligner. Un constat que beaucoup de Français ressentent. Ils ne l’imaginent pas au second tour, en 2022. Et si tout cela était déjà bien ficelé pour relier le R.N. en créant d’abord la division pour mieux… ressouder l’électorat ?

L’U.M.P  rancunier

Nicolas Dupont-Aignan, se voit enfermé dans une impasse politique, depuis le retrait d’une soixantaine de ses cadres locaux et nationaux. Même sa suppléante, Lisa Haddad et l’ancien numéro deux du parti Jean-Philippe Tanguy, ont quitté le navire. A ce jour, il semble donc que Marine Le Pen soit la seule capable de s’opposer à Emmanuel Macron. Ce qui n’empêche pas l’intéressé de déclarer : « Je suis convaincu que beaucoup viendront m’aider… ». Des soutiens qui ne viendront, évidement pas de l’U.M.P. ! Celui qui en a claqué la porte en 2007, son alliance avec le R.N. et ses déclarations retentissantes sur la destitution d’Emmanuel Macron, l’ont définitivement cloué au pilori. Ce qui n’empêchera pas le parti de récupérer une partie de ses voix pour tenter de décrocher le second tour …

A lire aussi :topexclusif.fr aujourdhui je peux dire mon stress cest du passe