Drogue, les promesses du président de la République

Image : un délinquant montre ses menottes

Violences policières, drogue, les promesses du président de la République. Emmanuel Macron, va prendre une série d’annonces sécuritaires. Avec l’approche de la présidentielle des sujets sensibles telles que les trafics de drogues, entre autres, le préoccupent. Nous aussi !

Les promesses de Castex et Darmanin

Dans une interview accordée au Figaro, le président de la République a pris position sur les sujets sensibles qui embarrassant les Français. Parmi elles, les violences policières, et la drogue des thèmes sur lesquels il faut s’attarder. Mais, il serait bon de revenir sur les promesses de Jean Castex, venu, il y a quelques mois à Toulon et relayé par Darmanin qui : « devait faire plier les délinquants après une série de fusillade à Nice…»

Société : infopremiere.fr covid-une-crise-qui-risque-de-durer-tres-longtemps

Le maire de Toulon adresse un courrier à Jean Castex

En fait de dominer ces troupes de jeunes ( et moins jeunes ) voyous de tous poils, les trafics, les règlements de comptes, le racket et autres malversations rayonnent toujours autant sur la côte est. A tel point que le maire de Toulon, Hubert Falco, avait adressé un courrier au Premier ministre pour dénoncer les crimes liés au trafic de drogue. Le premier magistrat de la ville soulignait, aussi, le manque de moyens de la police dans sa ville.

Délinquance sur fond de drogue

Ces renforcements des forces de l’ordre annoncés vont-ils bientôt survenir pour lutter contre la délinquance ? Cette dérive inquiétante de la délinquance dans les cités, sur fond de drogue, est bien connue de la Police. Et, pourtant, elle perdure et s’intensifie. L’ensemble de mesures pour lutter contre l’insécurité se fait attendre ou se règle à coups de… mesurettes.

Ils amusent les délinquants

L’institution de ces demi-mesures telles qu’une amende de deux-cents euros à l’encontre des consommateurs ( qui ne la règleront jamais ) ou de lancement de débats nationaux sur la consommation de drogue amusent les délinquants. Si monsieur Macron veut passer  » à la vitesse supérieure «  avec l’objectif de  » harceler les trafiquants et les dealers « , alors il faut prendre des vraies mesures énergiques.

Quelles sont-elles ?

Création de centres de rétention pour délinquants. Avec un régime quotidien autoritaire, une éducation républicaine, un respect des valeurs et de la vie, apprentissage d’un métier, la réponse est ici. Un séjour de plusieurs mois donnerait à réfléchir aux plus affranchis de la drogue et des trafiquants divers. Aujourd’hui, à quoi servent les opérations coup-de-poing ? Contrôles, arrestations, fichage et après ? Retour à la case départ !

A lire aussi : topexclusif.fr l-etrange-solitude-de-victor-son-appel