Eaubonne : Grégory Berthault un programme inédit

image : Grégory Berthaud
A Eaubonne Grégory Berthauld se prépare pour le 2° tour des élections municipales. Grâce à lui, dans cette ville, près de Paris, elles ont pris une couleur vert très vive. Elle pourrait afficher, dès le 28 juin prochain, l’espérance…
 

Le vivant avant tout

Grégory Berthault est un homme jeune qui voit la politique sous un angle neuf. Déjà, avant l’éclosion de la pandémie du Covid-19, le candidat à la mairie d’Eaubonne, prêchait : « la Vie avant tout ». Conscient de la disposition humaine de produire de la richesse de façon différente, il en fait, de nouveau, son argument de campagne. Avec un beau succès ! Car, le virus passé par là, à modifié les comportements. Maintenant, ses arguments sont encore plus conformes à l’actualité.

Réduire notre activité

En effet, aujourd’hui, plus que jamais, les causes de sa propagation obligent à changer notre rapport à la vie, à la nature. Par ailleurs, l’exploitation éhontée du monde animal accroît le risque pandémique. Alors, pour ne pas courir au désastre, provoqué par la relance brutale de l’économie, Grégory Berthault et son équipe en préconisent la réduction de l’activité. Appliqué pendant la crise sanitaire, ce système met au jour une vie moins polluée, plus agréable, plus sereine C’est que constatent, aussi, comme beaucoup de Français, les Eaubonnais. Décidés à le soutenir, le jeune homme à su les séduire par ses propositions inédites.

Vague verte

Grégory Berthault est reparti au combat. Il exhibe sa philosophie : l’homme est capable de produire de la richesse de façon différente, sans pousser à l’excès.  « N’oublions jamais que nous sommes les seuls vrais défenseurs de la Terre, des Hommes et des Animaux, c’est-à-dire de la Vie avant tout. » Cette vague verte, constatée dans plusieurs élections européennes, renouvelée en France au premier tour des élections municipales rassemble. Elle annonce le déterminisme de l’écologie face à l’urgence environnementale. Réponse à l’accélération du changement climatique, que ressentent les Eaubonnais.

L‘écologie au pouvoir

Grégory Berthault est soutenu par les principaux partis politiques écologistes de France, dont le MHAN  ( Mouvement hommes Animaux Nature ). Pour lui, face à l’effondrement du vivant et à l’explosion des inégalités, il est vital de mettre l’écologie au pouvoir. Très actif dans les milieux associatifs, il se présente comme candidat à la fonction de Maire d’Eaubonne. « Une ville qui a besoin de respirer ». Aux côtés de Nathalie Marchal, conseillère municipale, il mène depuis plusieurs années, des combats positifs pour préserver ses espaces naturels.

https://www.topexclusif.fr/comment-creer-son-entreprise-gagnante-en-etant-aidee/

Le bois de Luat

Son exemple le plus probant, est celui du Bois du Luat. Sous l’ancienne mandature socialiste, ce site était menacé de destruction pour faire place par un centre commercial réveillant la colère des locaux. La candidat souligne que la transition écologique n’est pas une option, mais une réalité incontournable pour sauver la planète. Alors, il le déclare : «  Ne faites pas l’erreur de voter, une fois de plus, pour ceux qui, en fonction, ont saccagé notre ville en coupant des arbres centenaires et en la bétonnant à tout-va ! »
 

Adapter nos comportements

Face à la fréquence accélérée des aléas climatiques ( pluies, étés torrides… ) et des crises sanitaires ( insectes, virus… ), ses propositions d’adapter nos comportements pour préserver la planète pour les générations à venir suscite l’engouement eaubonnais. Car l’initiative pourrait stopper la construction à outrance. Ces changements doivent se faire à tous les niveaux, et, déjà, au niveau municipal. Dans six ans, il sera trop tard !
 

Des promesses sincères

Ainsi, avec son équipe, s’il est élu, à Eaubonne Grégory Berthault promet d’agir pour un cadre de vie propice à Eaubonne. Simplement pour l’épanouissement quotidien de tous. Il insiste bien sur le fait que l’écologie politique doit guider la gestion de sa ville dans toutes ses composantes. Plus de vert, d’humanité, de lien social, c’est plus d’économie locale et circulaire. Pour lui, le message, est clair : « Ensemble, réalisons le changement contre les échecs municipaux rose et bleu, osez vert avec la liste « J’aime Eaubonne ! » Alors, à Eaubonne Grégory Berthault est bien en lice…
 
J.P.C.

https://www.infopremiere.fr/pourquoi-sinvestir-dans-le-travail-a-domicile/