Entre Valérie Pécresse et Emmanuel Macron où penchera Sarkozy ?

Image : titre de la une

photo Wikipedia

Entre Valérie Pécresse et Emmanuel Macron, où penchera Sarkozy ? Une candidate donnée gagnante au second tour et un président, futur candidat, attendant un signe ferme de sa part, pour l’heure, aucune annonce de l’ex-président pour dire de quel côté penchera son choix.

Lecture : 2 Mn

Le dilemme pour Sarkozy

D’un sondage à l’autre, même si Emmanuel Macron reste favori pour 2022, talonné par Valérie Pécresse, il aura besoin du soutien de Nicolas Sarkozy. Histoire d’affaiblir la droite. La partie sera serrée. Mais, l’ancien président se fait attendre. Et, d’ailleurs, réagira-t-il ? Deux questions se posent aujourd’hui :  » Lequel de ces deux candidats bénéficiera-t-il de son appui ? «  » Soutiendra-t-il Valérie Pécresse ? «  Dilemme ardu. Mais, Nicolas Sarkozy pourrait pencher pour Emmanuel Macron. Le suspens est là. En effet, ce silence ressemble à une course contre la montre.

Découvrez : infopremiere.fr congres-les-nombreux-points-detestables-du-programme-zemmour

Affaiblir Valérie Pécresse

Et d’un clivage à l’autre, ni du côté L.R., ni au sein de la Macronie, aucun signe apparent de l’ancien chef de l’État ne surgit ! Pourtant, chacun espère une prise de position rapide ! Surtout dans le clan de Larem, l’on y compte vivement. En effet, la caution Sarkozy pourrait affaiblir Valérie Pécresse. Déjà, bon nombre d’observateurs politiques, penchent pour un pacte entre l’ancien et l’actuel président. Notamment, depuis l’annonce des derniers sondages positionnant pour le second tour la présidente de Conseil régional d’Ile de France pour le second tour.

Gouvernement de coalition

Les hypothèses vont bon train. En effet, des bruits de couloir circulent. Ils laissant entendre que Nicolas Sarkozy, dans la perspective de soutien à Macron, pourrait imposer une condition. Celle d’un engagement pour constituer   » un gouvernement de coalition  » lequel serait dirigé par un Premier ministre issu des Républicains. L’assurance, en quelque sorte de s’imposer pour les cinq prochaines années. Une probabilité que nous avions évoquée et sur laquelle nous reviendrons largement. Alors, vers qui penchera Nicolas Sarkozy ? La réponse pourrait nous être fournie avec la déclaration de la candidature d’Emmanuel Macron.

LIRE AUSSI : marseilleopinion.fr prostitution-encore-un-reseau-demantele-a-marseille