France : croissance en baisse le gouvernement pessimiste

financial-crisis-544944_1920

ll y a quelques semaines, au début du confinement le gouvernement était optimiste en matière de croissance. Aujourd’hui, avec une  en baisse, son regard n’est plus tout à fait le même.

Croissance en baisse

Avec une contraction inédite du PIB, les estimations de Bercy passent de -1% à… -11% en trois mois. Souvenons-nous, c’était le 17 mars dernier. Les Français avec le confinement, Bruno Le Maire, se montrait relativement confiant. Juste une petite pointe d’inquiétude pour le ministre de l’économie. Il reconnaissait la récession, mais, envisageait pour notre pays, une croissance négative cette année, soit -1%. Estimation annoncée dans la première loi de finances rectificatives.

On refait les comptes

Cependant, au 15 mai dernier, la Commission européenne annonça ses prévisions avec un -8,2% de croissance pour l’Hexagone cette année. Alors à Bercy, l’on refait les compte, en se montrant sensiblement plus optimiste que la Commission européenne. Mais, l’évidence est bel et bien là : l’estimation officielle est fixée de -8% de croissance pour 2020. ( deuxième loi de finances rectificative ).

https://www.infopremiere.fr/protection-animale-retournement-du-maire-du-pre-st-gervais/

Pessimisme

Mais aujourd’hui, fait plus grave, le gouvernement pessimiste voici la troisième loi de finances rectificative. Présentée en conseil des ministres avec une estimation de croissance catastrophique. En effet, le ministère de l’Économie prévoit une chute du PIB de… 11%. Pas une mince affaire ! Hier Bruno Le Maire explicite à déclaré : « Cela veut dire tout simplement que le choc économique est extrêmement brutal ».

Explosion du déficit

Point besoin d’être un économiste avisé pour comprendre que notre gouvernement va poursuivre son déploiement des mesures de relance, notamment, au niveau des secteurs de l’automobile, du tourisme et de l’industrie. Alors, comprenons que le déficit va exploser. Pas de nouvelle donnée révisée n’est présentée par Bruno Le Maire. Toutefois, les dernières, ( avril 2020 ) estimaient qu’en cette fin d’année le déficit public dépasserait les 9%. La dette pourrait, alors atteindre… 115% du PIB. Cette analyse de la croissance en baisse inquiète les Français.

politique :https://marseilleopinion.fr/municipales-la-grande-peur-des-assesseurs/