Gouvernement : le prochain Premier ministre d’Emmanuel Macron sera…

Gouvernement : le prochain Premier minsitre sera...

Gouvernement : le prochain Premier minsitre sera...

Gouvernement : le prochain Premier ministre d’Emmanuel Macron sera… Si, aujourd’hui, personne ne connait encore le nom du futur Premier ministre, les langues se délient. Et, bien qu’Emmanuel Macron sache – dit-il – à qui il va confier cette mission de gouvernance, des hypothèses sérieuses circulent. Une homme ? Une femme ? Peut-être ! Le nom de Christine Lagarde est souvent évoqué !

Plus d’infos ?

Born après Cresson ?

Alors, qui le président de la République va-t’il sortir de son chapeau ? Produira-t-il un signal fort vers la gauche ou le centre-gauche ? Ses deux Premiers ministres issus de la droite, demain, il est plausible qu’un changement radical de politique surprenne les Français. Un seul élément compte : l’expérience de celle ou de celui qui représentera la France. Héritier d’un mimétisme Mitterandien ouvert à la voie de la féminisation  de la fonction, Elisabeth Born, actuelle ministre du Travail et de l’Insertion est connue pour être une “ bonne technicienne politique qui a des qualités de négociations ”. 

Parmi les prétendants…

Un autre nom suit immédiatement celui de la ministre. Julien Denormancie, actuel ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, reste un fidèle d’Emmanuel Macron. Depuis le début, il est présent dans tous ses gouvernements. Et puis, il y a, aussi, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, « un poste qui ne se refuse pas, et qui ne se demande pas”, selon le ministre. L’on parle aussi de Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. A trente-trois ans, il est, aujourd’hui, une figure montante, de l’exécutif. C’est, toutefois, une hypothèse écartée selon certains politologues. Le nom de François Bayrou revient aussi sur les lèvres des experts. Le Maire de Pau et président du Modem soutient Emmanuel Macron depuis 2017.

infopremiere.fr lalliance-de-la-gauche-marque-un-virage-historique

Estrosi… Montebourg ?

Mais, son âge le fait voir comme un homme du passé. Quant à Gérald Darmanin, actuel ministre de l’Intérieur, il est considéré « à droite », un virage qu’il serait maladroit de prendre pour Emmanuel Macron prometteur de grands changements. Enfin, deux autres noms circulent avec les personnes de Christian Estrosi et Arnaud Montebourg. Toutefois, le maire de Nice pourrait aussi se voir occuper la fonction de ministre de l’Intérieur. Enfin, Montebourg, ancien ministre de l’Economie, pourrait neutraliser Jean-Luc Mélenchon dans un positionnement à gauche aux prochaines législatives… Alors, finalement, que sortira-t-il du chapeau de Macron ?

marseilleopinion.fr essais-raoult-de-nouveau-accule-par-les-ennuis