Jean Castex : un plan de relance très attendu…

Capture d’écran 2020-07-10 à 16.11.36

Photo Wikipedia

Jean Castex : un plan de relance très attendu… Ainsi donc, comme nous vous l’avions annoncé, Emmanuel Macron prépare son deuxième mandat à travers le Premier ministre. Ce dernier à prononcé, aujourd’hui, un discours politique remarqué.

Question capitale

Avec une feuille de route très chargée, pour les prochains mois, c’est un nouveau chemin voulu par Emmanuel Macron qui s’ouvre. Des annonces prometteuses qui soulèvent une question capitale : « En effet, pourquoi ce gouvernement réussirait-t-il en six cents jours, ce qu’il n’a pas su infléchir depuis plus de deux ans ? » Plusieurs mesures phares, donc, dont la plus rapide portera sur l’obligation du port du masque dans les lieux publics. Ce sera à partir du 1° août prochain. Mais ce qui a retenu le plus l’attention de l’auditoire c’est, bien sûr, ce plan unique de relance de l’économie. C’est ici que Jean Castex est attendu !

Les séparatismes en question…

Plusieurs milliards d’euros d’investissement dans de nombreux secteurs tels que le système de santé, la reconstruction de l’industrie, dans le cadre du plan de relance économique et l’environnement. Mais, ce qui nous a appelé l’attention de l’auditoire sera, certainement, un projet de loi « contre les séparatismes » dès la prochaine rentrée, afin d’« éviter que certains groupes ne se referment autour d’appartenances ethniques ou religieuses ».

Actualité :https://www.topexclusif.fr/beziers-la-corrida-de-la-honte-pour-financer-lhopital/

Trafics, délinquance…

Enfin, des zones sensibles, dénoncées à maintes reprises dans ces colonnes, retenons le lancement d’un plan de rénovation urbaine. Trois cents quartiers sont concernés. Premièrement, ces territoires supportent délinquance et trafics.  Hélas, insultes et injures, y troublent la tranquillité publique ? Il était temps de prendre en charge ces fléaux. En créant des juges de proximité pour réprimer les incivilités du quotidien, peut-être Jean Castex parviendra t’il à remettre de l’ordre !

Laïcité dans le viseur

Un projet de loi contre les séparatismes, sera présenté en conseil des ministres dès la rentrée pour « éviter que certains groupes ne se referment autour d’appartenances ethniques ou religieuses ». Le but : défendre la laïcité  » avec intransigeance « . Retenons, enfin quatre volets annoncés du plan de relance pour un montant de cent milliards d’euros. Souveraineté économique, transition écologique, compétences, solidarité.

Ecologie et santé

Un plan d’investissement de six milliards d’euros sera, aussi, consacré au système de santé. Il s’additionnera aux treize milliards d’euros de reprise de la dette hospitalière. Enfin, les écologistes seront satisfaits d’apprendre qu’un projet de loi est à l’étude pour ancrer dans la loi certaines des propositions proposées par la convention citoyenne sur le climat. Les fonds alloués à la transition écologique porteront sur les cent milliards d’euros.


Lutte contre les discriminations

Jean Castex veut s’attaquer à toutes les formes de discrimination. Haro sur les guet-apens tendus aux représentants des forces de l’ordre et aux pompiers dans les quartiers à risques. Le Premier ministre s’en prend aux violences perpétrées en raison des pratiques religieuses, de l’orientation sexuelle ou de leur couleur de la peau. Racisme, antisémitisme, homophobie, seront combattus, tout comme l’islamisme radical, désormais, préoccupation majeure du gouvernement

Sur le plan des retraites

Là, encore, Jean Castex revient sur ce dossier épineux : «  … la crise nous invite plus que jamais à poursuivre nos objectifs vers un système plus juste et plus équitable. Cela implique  la disparition à terme des régimes spéciaux « .

 Son annonce a jugé  » nécessaire «  de mettre en avant la réforme des retraites universelle par points. Enfin, la  » modération «   dans la distribution des dividendes par les entreprises, évoquée ici aussi, il y a quelques semaines, refait débat.

Alors, le nouveau Premier ministre, réussira-t-il la reconstruction économique, écologique, solidaire, culturelle et républicaine de la France tel qu’il l’a déclaré, aujourd’hui, devant l’Assemblée nationale ? La réponse lui appartient.

 

Lire aussi :https://www.infopremiere.fr/jean-castex-moque-comme-gaudin-a-cause-de-son-accent/