La survie politique remise en cause par le coronavirus ?

Capture d’écran 2018-12-01 à 16.31.57

Faut-il craindre que le coronavirus remette en cause la survie politique du gouvernement ? Faut-il craindre une seconde vague de tensions sociales dès la prochaine rentrée ? C’est ce que pressentent les services des renseignements français. L’effondrement du pouvoir Macron est t’il en train de se préparer ? De source sure, le gouvernement n’est pas trop rassuré sur cette question. Certes, le pays a repris le travail, mais cela n’altère pas la colère des Français contre le pouvoir. Elle pourrait encore gangréner toute la France.

La survie politique et la question des masques…

En effet, une note des services de renseignement, dont la presse s’est montrée peu prolixe, anticipe ces risques de tensions sociales. Dirigés contre le gouvernement, la crainte d’une résurgence plus violente que celle des Gilets jaunes serait à craindre ainsi que sa survie politique. Ce courroux s’explique par une série de bévues supposées par l’Exécutif. Selon une majorité de Français, le gouvernement aurait été incapable, d’apporter une réponse cohérente sur la question des masques. Notamment, en ce qui concerne la question de leur vente dans les pharmacies. En fait, les pharmaciens avaient le droit de les mettre à la disposition de leurs clients depuis le 23 mars. Ce même gouvernement qui a refusé l’administration de la chloroquine aux malades atteints de Covid-19. Dans un même temps, la presse avait révélé les commandes de l’armée française ( plusieurs tonnes ).

La révolte se généralise et met en cause la survie politique

Hélas, si rien n’est mis en eouvre, les grandes artères des métropoles risquent revivre des scènes plus exécrables que celles de 2018. Les premiers signes avant coureurs viennent d’Espagne. L’extrême-droite a menacé de manifester ( en voitures ) contre un quatrième prolongement de l’Etat d’urgence. Mais, en Allemagne, des milliers de personnes ont manifesté dans les rues. En cause, les restrictions de leurs libertés individuelles. Sans oublier les Etats-Unis. Dans différents Etats, des citoyens armés, ont défié le gouvernement pour exiger la fin, sans délai, du confinement. La plupart, entrevoient une stratégie orchestrée par la hiérarchie pour suspendre leurs libertés individuelles.

Découvrez : https://www.infopremiere.fr/pourquoi-le-teletravail-seduit-une-majorite-de-francais/

Menaces pour le gouvernement

La France, à son tour, risque de rencontrer ces tensions sociales. A priori, les réseaux sociaux commencent à se charger d’intentions de manifestations anti pouvoir. Certains exigent des justifications sur la question des masques, d’autres réclament des explications sur le refus d’autoriser la chloroquine dans le traitement du Covid-19 malgré les essais convaincants du professeur Raoult. Et, combien sont t’ils à demander des explications sur le déploiement de drones espions des population ? Alors, toutes ces réclamations pourraient susciter des menaces conséquentes pour la survie politique. Enfin, une importante partie des Français souhaite obtenir des changements politiques profonds et demander la démission du président. Jusqu’où vont nous mener cette effervescence et cette volonté délibérée de manifester ?

Lire aussi :https://www.topexclusif.fr/reconfinement-ce-que-dit-une-voyante-du-sud/