image : entrerpise en faillite à cause du Covid 19 à cause

Il faut s'attendre à de nombreuses fermetures d'entreprises

Les initiatives du gouvernement à travers son plan de survie pour les entreprises à la crise du Covid-19 alertent Bruno Le Maire. Le ministre de l’Économie n’est pas rassurant pour l’avenir. Il annonce, déjà, des « faillites » et de nombreuses « pertes d’emplois ».

Le parler franc de Bruno Le Maire

Les propos de l’homme d’Etat sont austères tant pour les responsables d’entreprises que pour les salariés. Beaucoup ne se reconstruiront pas de la crise économique : « C’est une crise brutale qui touche toute l’activité française, tous les secteurs d’activité, nos entreprises, nos commerces, nos indépendants… ». L’homme est franc et direct. Il estime ne pas avoir à dissimuler la vérité aux Français Il a procédé, « dès les premiers jours la comparaison avec la grande récession de 1929 ».

Faillites annoncées

Avec, cependant, une distance importante entre la crise économique de cette époque liée à celle des marchés et la déstabilisation provoquée par le Covid 19, associée à la crise sanitaire… Mais, même si la nature de l’évènement est différente Bruno Le Maire insiste sur le fait qu’ « il y aura des faillites ». Des dizaines d’entreprises, en effet, fermeront leurs portes malgré les dispositifs mis en place. « Il faut être lucide », martèle t-il. Conséquences inévitables : ces faillites entraîneront « des pertes d’emplois ».

Lire aussi : https://www.topexclusif.fr/ce-que-cachent-les-tensions-de-villeubane159-2/

Appel à la raison

Bruno Le Maire invite, en premier lieu, les Français à mettre en oeuvre une solution solidaire, afin que l’impact soit moins pesant : « il faut que nous nous retroussions les manches tous ensemble ». Dans le viseur du ministre, un retour rapide au travail, dans les jours prochains. Mais, malgré la bonne volonté de nos compatriotes, l’horizon semble très embrouillé, notamment, à cause des règles de distanciation sociale. Sans oublier, l’organisation des systèmes de sécurité sanitaire… « Il faut que ce retour à l’activité se fasse dans les meilleures conditions possible le 11 mai » déclare t-il encore.

Crises à répétition

Et, le ministre d’ajouter : « Le retour à l’activité est indispensable pour la nation française. Nous devons retourner au travail, nous devons reprendre notre activité et nous devons le faire tous ensemble. » Bref, la France prévoit une récession de près de 8% de son P.I.B. pour cette année. Déjà, dépenses, déficit, et dette publique fulminent. Enfin, tous ces indicateurs, à la baisse, ne présument pas un avenir serein pour les Français. Par ailleurs, sortirons nous, un jour, de ces cumuls de crises économiques qui se succèdent depuis des décennies pour des motifs différents, certes, mais, bien pesants pour rester sereins ?

A lire :https://www.infopremiere.fr/demandez-la-baisse-de-votre-prime-dassurances3399-2/

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=6dPg9FqWFe4