Lorsque la Charia menacera davantage la France !

woman-645705_1920

Vite ! Un air de liberté !

Lorsque la Charia menacera davantage la France ! Notre pays pourrait bien être condamné, à moyen terme, à subir cette folie. Des experts politiques, des visionnaires, s’en inquiètent. Que nous réserverait t-elle si nous « laissons faire » les plus affranchis à ce modèle de vie ?

L’Occident doit réagir

Si nous ne réagissons pas, très vite, contre les prédications, l’endoctrinement, et les agissements des plus émancipés de cette question, nous risquons, d’ici à une vingtaine d’années, de nous en repentir. L’occident doit se préparer à réagir contre cette loi islamique qui pourrait nous envahir avec ses incohérences. Car, la Charia, c’est une forme de règlement de la conduite islamique non formellement codifiée dans un texte. Elle gagne du terrain par le biais d’une élite intellectuelle arabe. Elle sévit sur les media, faisant fi d’une large population vitupérant et oublieuse, la nuit venue, dans les bars, des principes prônés le jour…

Jusqu’aux règles alimentaires

Elle fixe aux musulmans un ensemble de ses règles, de ses interdits ou de ses sanctions avec son aspect juridique dont le droit pénal. Cette loi islamique, dans un sens plus général, régit l’ensemble des droits et des devoirs individuels ou collectifs, des musulmans. Elle concerne, notamment, les règles alimentaires, les tenues vestimentaires, les transactions financières, le droit des familles, les infractions pénales et même… les affaires judiciaires.

Que nous réservait t-elle ?

Les exigences du Conseil Européen de la Recherche et de la Fatwa décrètent que les Fatwas ont pour Vocation d’être appliquées en France. Et, toutes ces dispositions inquiètent nos contemporains les plus lucides sur ces questions. Car, dans les prochaines années, elles pourraient envahir la France. En effet, l’application de la Charia nous exposerait à toute une série de mesures primitives, incohérentes, et inacceptables. Ainsi, le divorce serait interdit et la polygamie autorisée. Car avec ce principe la femme est considérée comme inférieure à l’homme.

C’est à pleurer de rage !

Accepterions-nous, nous, Français, chrétiens, de voir nos compagnes enfermées sous des linceuls noirs ? Imposerions-nous d’interdire au beau sexe d’épouser l’homme de son choix ? Avec la Charia, une jeune femme se doit de se marier avec l’homme choisi par sa famille. « En ma qualité de femme, je m’oppose à cette mascarade sans fondement, poursuivie par des primitifs qui vivent encore comme au Moyen-âge…» riposte Sophie. Cette parisienne devait se marier avec un musulman, mais, le confinement est passé par là !

Lire aussi : https://www.infopremiere.fr/la-grande-colere-et-la-reaction-des-francais-face-aux-incivilites/

Retour sur une décision

La période de l’isolement vient de modifier la décision. Lorsque elle a compris les règles de vie qui lui seraient imposées, Sophie à fait marche arrière face à la revendication idéologique de son compagnon.  » Là, à ses côtés, au quotidien, j’ai vite compris que la vie ne serait pas aussi rose que celle promise… Il aura fallut ces deux mois de rapprochement pour que je vois le piège se refermer… «  Cependant, il faut préciser que la charia ne signifie pas que ses règles soient systématiquement toutes applicables, ni prioritaires pour la plupart des musulmans. Alors, faut-il s’inquiéter de son développement à travers le monde ? Accepter la religion des autres, c’est, certes, montrer un esprit de tolérance. Mais ne pas lui laisser gagner du terrain porte un nom : « vigilance ! »


A découvrir :https://www.topexclusif.fr/covid-19-rebelote-notre-voyante-lavait-annonce-le-11-mai/