Montebourg le grand retour pour la candidature à la présidentielle

Image : une du 18 Août 2021

Montebourg le grand retour pour la candidature à la présidentielle  Le 4 septembre prochain, Arnaud Montebourg, discret depuis quelques années, revient sur le devant de la scène politique.

Passé à autre chose ?

Candidat malheureux à la primaire socialiste lors de la dernière élection présidentielle, Arnaud Montebourg avait bien déclaré : « être passé à autre chose.. » que la politique. A l’instar de ses partisans qui jurent ne jamais y revenir, pour lui aussi : « coucou, le revoilou… » Si l’annonce de la candidature d’Arnaud Montebourg ne constitue qu’une relative surprise pour la classe politique, d’autres pourraient, dans l’avenir, se révéler moins heureuses. Probablement, en 2027, celle d’une certaine… Marion Maréchal. Mais, nous n’en sommes pas encore là !

Temps de lecture 1 Mn

L’engagement

Pour l’heure, ajourons donc à la liste des prétendants à l’Elysée, le nom de l’ancien ministre socialiste qui va se lancer dans la prochaine course à la présidentielle. Et, pas question, pour lui, de passer par la case primaire. Il avait pris de l’avance. Avec son parti,  » L’engagement « . créé au début de l’année 2021 destiné à préparer sa candidature à la présidentielle, le futur candidat veut s’ouvrir sur une sixième République. Du reste, l’on retiendra sa farouche opposions à l’immunité du président de la République.

LIRE : infopremiere.fr anti-vaccins-les-vraies-raisons-de-leur-mefiance-a-linjection

Le refus de Jospin

En 2001 il avait tenté une résolution du Parlement tendant au renvoi de Jacques Chirac devant la commission d’instruction de la haute Cour de Justice. Un projet avorté après le refus de… Lionel Jospin à cette époque Premier ministre. Désormais, ses soutiens attendent déjà le contenu de son programme. Un logiciel qui critiquera l’Europe, ( réflexion l’on ne lui reprochera pas ! ). Que proposera t’-il ? Une renégociation des traités ?

Souverainistes de gauche

Au-delà de ses ambitions, Arnaud Montebourg souhaite rassembler  » au-delà de la gauche « , a t-il fait savoir. Histoire de bien piétiner les plates-bandes de Mélenchon et coaliser les souverainistes de gauche déçus des stratégiques du chef des Insoumis. Alors finit la perspective d’une candidature unitaire à gauche ? Il semblerait que les espoirs s’éloignent. Mélenchon a déjà annoncé sa candidature et les « écolos » préparent leur primaire. Quant au P.S. il vise une certaine Anne Hidalgo…

A LIRE AUSSI : marseilleopinion.fr  bouches-du-rhone-drogues-plus-de-9000-amendes