Pierre de Villiers, c’est  » non !  » pour la présidentielle de 2022

image : Pierre de Villiers

photo Wikipedia

Pierre de Villiers, c’est  » Non !  » pour la présidentielle de 2022.  Considéré comme un véritable stratège, de nombreux Français espéraient le voir se présenter à la présidentielle. Ses argumentations convainquent. Elles désignent un homme dérangé par les désordres et les incivilités. Sa volonté de remettre de l’ordre dans le pays et la restauration de l’autorité rassurent. Mais, le militaire à dit : « Non ! » engageant sa parole d’officier.

Face à de nombreux ébranlements

Pourtant, les nombreuses dépressions politiques, économiques, sécuritaires, financières et géostratégiques se superposent à commencer par la crise sanitaire. La situation de la France de cette fin de 2020 n’est guère flambante. Si elle suscite l’incertitude, elle prédomine une perspective de climat presque insurrectionnel. Avec une autorité bafouée et le chaos régulier de la rue, Emmanuel Macron, Jean Castex et Gérald Darmanin, se voient déstabilisés par la critique et les chiffres de la délinquance.

Politique : infopremiere.fr marion marechal preparerait-t-elle-deja les elections de 2027 ?

Il propose des solutions

Pierre de Villiers avec autorité, détermination, discipline, avait toute sa place pour redresser la France. Éloigné  de la posture marketing que lui reproche Le Monde, il suscitait l’espoir. Aujourd’hui, il subsiste la supposée manœuvre dont certains prétendent qu’il use pour se prononcer tardivement. Alors, le général limitera ses actions à dénoncer l’état de la France. Sans oublier les fractures menaçantes pour l’avenir. Plongé dans une profonde réflexion, Pierre de Villiers, à travers ses écrits, mais aussi ses interventions médiatiques propose de vraies solutions. Son but est de susciter un débat stratégique de réconciliation des Français.

Le dossier de l’immigration

Affirmé à « droite », à l’extrême, le général est perçu comme quelqu’un peu dynamique. Mais, l’homme est réaliste, conscient des défis auxquels les Français sont confrontés. Et, un seul quinquennat lui parait trop court pour réaliser un redressement profond. Selon lui, plusieurs générations seront nécessaires pour y parvenir. Notamment en ce qui concerne le dossier de l’immigration et l’intégration des populations. Logique, lorsque l’on comprend qu’un bon nombre de personnes doivent, en priorité, acquérir la culture française. Alors, qui prendra en charge cet épais dossier… et les autres ?

Le plan secret des Chinois pour modifier la météo enfin révélé !