Présidentielle 2022 : la progression de Zemmour ébranle la campagne.

Image : titre du jour

Présidentielle 2022. Pourquoi la progression de Zemmour dans les sondages ébranle la campagne. Eric Zemmour, candidat sans campagne est en train de faire chavire le monde politique d’une campagne qui s’amorce avant l’heure. Au grand dam de certains candidats qui voient chuter leurs intentions de vote. Les stratégies de tous bords se voient ainsi bouleversées. Celle de Zemmour qui fait durer le suspense de sa candidature, semble plutôt bien fonctionner.

Temps de lecture : 2 Mn

Mettre un peu de patience

C’est du moins ce qu’observent hommes politiques et sondeurs désabusés et parfois même agacés par cette attente. Une campagne sans campagne où le futur candidat se montre partout. Sa décision, il la prendra bientôt. Mais, il faudra encore y mettre un peu de patience. Faire monter la mayonnaise. Car pendant ce temps nul ne peut discuter les éléments d’un programme, seulement avaliser ou combattre une idéologie…

Un temps d’avance

Ainsi, celles et ceux qui se sont déclarés à cette candidature de la présidentielle de 2022, depuis longtemps, se rongent les sangs. Zemmour leur coupe l’herbe sous les pieds. Son statut de polémiste, écrivain, lui donne un temps d’avance à tel point que calendriers et thématiques concurrentiels se voient désormais fragilisés. Est-ce vraiment celle de Marine Le Pen qui est le plus déstabilisée ? Un bon nombre d’observateurs penchent pour cette version des faits.

LIRE AUSSI : infopremiere.fr la-provocation-tenace-qui-se-cache-derriere-le-voile-integral

Marine Le Pen : des ressources à exploiter avec Zemmour

Mais, rien n’est moins sur ! D’une part, car même si une étude (réalisée par Haris Interactive) le place devant la présidente du Rassemblement National, cette dernière à peut-être, encore, des ressources à exploiter avec le polémiste. D’autant qu’il faut tenir compte du fait que la campagne n’est pas engagée officiellement. Des évènements imprévus peuvent surgir et remettre en cause les stratégies des uns et des autres.

En attendant, le phénomène Zemmour piétine les plates-bandes de la droite, commence à ratisser le terrain de Bertrand et de Pécresse. Sans toutefois leur faire perdre beaucoup en nombre de points. Et si l’extrême droite monte de plus en plus haut, bien davantage qu’en 2017 c’est au détriment de ce qui reste de la droite. Mais, les semaines qui arrivent vont être décisives.

LIRE : marseilleopinion.fr desespoir-des-habitants-des-quartiers-de-marseille