Prêtre tué : encore un mauvais point pour le gouvernement !

Image : vosuel du jour

Prêtre tué : encore un mauvais point pour le gouvernement ! Lorsque ce n’est pas le terrorisme qui frappe la France, ce sont des actions crapuleuses qui marquent nos concitoyens. Souvent, hélas,  des multirécidivistes en sont les auteurs. Le coup mortel porté au prêtre de à St-Laurent-sur-Sèvre (Vendée) en est, une nouvelle fois, le modèle.

Marine Le Pen interpelle le ministre de l’Intérieur

Les formulations de l’extrême droite montrent, parfois, de la pertinence en matière de sécurité. Marine Le Pen souligne : « une gravité sans précédent » devant le crime odieux commis sur le père Olivier Maire. En interpellant Gérald Darmanin sur les défaillances de l’Etat en matière de protection des Français, il aurait été préférable que la présidente du Rassemblement National reçoive une réponse plus responsable.

A LIRE : infopremiere.fr scandale-le-calvaire-des-non-vaccines-cloitres-chez-eux

Réponse laconique

Certes, l’on connait le dynamisme et la bonne volonté du ministre de l’intérieur. Mais il faut bien reconnaitre qu’en matière de sécurité, il existe encore nombre de lacunes inconcevables. En montrant de l’indignation dans la réponse fournie à Marine Le Pen, Gérald Darmanin semble se défausser par une réponse plutôt laconique. Car avant de témoigner sa compassion aux catholiques qui ont accueilli le meurtrier, conseil préconisé par le ministre, il conviendrait de dresser, d’abord le bilan de l’insouciance.

Politique migratoire

Alors, l’on s’interroge tous sur les possibilités d’un clandestin visé par une obligation de quitter la France ! Surout après avoir incendié une cathédrale, en liberté, et, finalement, assassiner un prêtre. En cause, une nouvelle fois, la politique migratoire du gouvernement mal régulée et l’interrogation sur les procédures d’expulsion rendues impossibles sous contrôle judiciaire.

Où est le bon sens ?

De défaillance en défaillance, le gouvernement s’engouffre dans une impasse qui risque lui coûter cher dans quelques mois. Enfin, au lieu de tenir isolé les criminels de tous poils, force est de constater que l’on préfère contrôler le Q.R. code des citoyens. Mais, expulser un clandestin, de surcroît pyromane, semble impossible. Le bon sens nous interpelle…

LIRE : marseilleopinion.fr scooters-des-mers-jusquou-ira-la-frenesie-rodeos