Réchauffement climatique

Les annonces des climatologues sont pour le moins pessimistes ! Pluies extrêmes et inondations vont se multiplier au fil des ans. De plus en plus fréquents , les drames qui se sont déroulés dans l’Aude, la semaine dernière, sont les signes avant-coureurs  d’une catastrophe écologique sans précédent. Alors à quoi faut-il s’attendre précisément ?

 

Les pluies vont continuer de s’intensifier dans le futur,  avec toutes les conséquences qu’elles comportent. 175 mm d’eau tombée en deux heures sur la Côte d’Azur, le 3 octobre dernier, provoquant une crue rapide, cause de vingt morts dans la région de Cannes.

 

Souvent, des crues éclair se produisent lorsqu’un air chaud et humide en provenance de la Méditerranée rencontre un air plus froid sur le continent. Le changement climatique est certainement la cause de ces événements extrêmes, la pression de la vapeur saturante de l’air augmentant d’environ 7% par degré de réchauffement.

 

Ainsi, plus l’air est chaud, plus il peut contenir de vapeur d’eau ce qui signifie que les épisodes de pluies intenses devraient encore se faire plus violents. Par ailleurs, les pluies intenses de courte durée, d’environ une heure, ont augmenté plus rapidement que les statistiques prévues par avec des changements de l’ordre de 14% par degré de réchauffement.

 

Alors, pour simuler l’évolution future de ces pluies intenses, les chercheurs ont recours à des modèles basés sur les différents scénarios d’évolution du climat capables de simuler la convection sur des mailles fines de l’ordre du kilomètre.

 

Que nous révèlent alors les projections ? Elles indiquent une intensification des pluies extrêmes dans différentes régions du monde au niveau de l’Australie, des Etats-Unis et du Royaume-Uni, avec, toutefois, des vitesses d’intensification variables selon les régions, les saisons, les modèles et les scénarios d’émission de gaz à effet de serre.

 

En conclusion, les pluies qui se sont intensifiées depuis ces dernières années vont continuer dans le futur sous l’effet du réchauffement global. Le redimensionnement des ouvrages hydrauliques, les infrastructures de gestion des eaux et les plans d’aménagements du territoire sont à reconsidérer au plus vite.