Retour sur les transports ignobles des animaux de consommation

sheep-2625347_1920

Encore heureux ! Mais pour combien de temps ?

Retour sur les transports ignobles des animaux de consommation. C’est en ma qualité de président du M.H.A.N., ( Mouvement Hommes, Animaux, Nature ), parti politique, que j’écris ces lignes pour faire suite à la diffusion de l’émission Envoyé Spécial.

La détermination d’Elise Lucet

En effet, Jeudi soir, Elise Lucet, connue pour son courage et sa détermination lorsqu’il faut dénoncer un scandale, nous a offert un moment vérité. Avec son équipe de courageux reporters, la journaliste est revenue sur la question du bien-être animal. Ce sujet préoccupe de plus en plus de Français. L’on doit s’en féliciter. Car, entre autres, en France, les conditions d’élevages, de transports, et d’abattages des animaux dits :  » de consommation «  restent déplorables.

Toujours des promesses !

Si monsieur Macron veut regagner la confiance des Français, alors, ils ferait bien, avec son gouvernement, de se pencher sur cette condition essentielle. Elle perdure depuis trop longtemps. Rappelons que le dossier la condition animale relève, aussi, des prérogatives de nos élus ! Mais, chaque candidat, toujours fort généreux de belles promesses au moment des élections, le sacrifie très vite. La notion de profit prédomine. Et, jamais, non, jamais, rien ne se dessine dans le sens d‘une amélioration de la vie de millions de bêtes sacrifiées sous la dent cruelle de l’homme.

Et puis ? Rien !

L’exemple des chasseurs, soutenus par le président de la République, nous en dit long sur sa volonté de s’intéresser à la condition animale ! Ces scandales, nous les dénonçons depuis longtemps ! Mais, malgré nos efforts incessants, il est impossible, à l’heure actuelle, de nous faire entendre. Nous, nous heurtons à la toute puissance du secteur agro-alimentaire. Pourtant, nous avions été ( si peu ! ) rassurés par la promesse d’installation de caméras de surveillance dans les lieux d’abattages. Et puis ? Rien ! Il appartient, paraît-il, aux responsables de la chaîne agro-alimentaire de ménager la susceptibilité des employés des abattoirs. Avec ce type de matériel, ils se sentiraient  » épiés « . Mais, ( faut-il l’exhumer ? ) toute la valeur de l’opération résidait bien là ! Cet argument d’annulation du projet démontre clairement une volonté de s’en balancer…

Chaleur extrême

Il en est de même, pour les conditions de transports des animaux. Elles ne respectent que peu les normes européennes. Des ovins, bovins, porcins, volailles, aux chevaux entassés dans des camions, souffrent de la chaleur extrême ( supérieure à 50 ° ) sans être désaltérés, lamentablement entassés comme des marchandises. Leur calvaire dure, le plus souvent, durant d’interminables heures. C’est là une lacune intolérable des services vétérinaires pourtant témoins de ces cruautés quotidiennes, de même que les préfectures de fermer les yeux sur ces ignominies. L’impunité domine malgré les dénonciations des O.N.G., à grand renfort d’images chocs.

Le consommateur peut renverser la situation

Alors, pourquoi ne pas confier ce type de contrôles à des sociétés privées, placées sous la houlette de responsables d’associations de protection animale ? Les sanctions ( hélas prévisibles ) financeraient ces prestations. Ce système permettrait la création d’emplois tout en améliorant les conditions de vies des animaux. Cependant, dans un premier temps, seul, le consommateur peut inverser cette situation intolérable. D’ailleurs, les vidéos de L.214 ont fait baisser la consommation de viande. Le décideur qui a réellement de la compassion se doit de la limier.

TOUS responsables, coupables, de ces abominations !

Mais que feront les décideurs politiques dans les mois à venir ? Ils ont le pouvoir des contrôles, rappelons-leur, et 2022 n’est pas si loin. Alors, en attendant, ne manquons de leur signifier pourquoi nous les soutiendrons électoralement…  à condition de s’engager RÉELLEMENT, et par ECRIT, en faveur de la cause animale…

Société : https://www.infopremiere.fr/statues-de-de-gaulle-souillees-la-honte/

A lire aussi : https://www.topexclusif.fr/ce-que-cachent-les-accusations-du-professeur-raoult/