Sarkozy, homme de l’ombre, tire les ficelles de la politique

Capture d’écran 2020-07-06 à 13.56.11

Nicolas Sarkozy toujours influent

Comment Sarkozy, homme de l’ombre, tire-t-il les ficelles de la politique ? De la grande lumière, le voici passé dans l’opacité. Il y est tout autant actif. Alors, préparerait-il, déjà, les présidentielles ?

Sarkozy homme de l’ombre

On l’appelle maintenant « l’homme de l’ombre », un proche du pouvoir. En coulisse, et en relation avec Emmanuel Macron, Sarkozy est devenu un incontournable, celui qui tire aisément les ficelles. Déjà, son rayonnement avait été influent pour assurer le retour de joueur de football Leonardo au P.S.G. Mais, depuis, « Sarko » continue de multiplier les contacts politiques. Aujourd’hui, l’ex-président de la République s’implique de plus en plus.

Talleyrand du monde contemporain

Depuis ses bureaux parisiens, Nicolas Sarkozy multiplie les appels téléphoniques. Il distille ses conseils, intensifie les rencontres avec les ténors de la droite. Un clivage désuet, qui a du mal à s’imposer. Surtout depuis l’avènement de la sordide Union européenne et une crise économique intensifiée. Alors, imprimant sa marque, son pied-de-nez adressé à ses détracteurs leur fait grincer les dents. Un  » Talleyrand  » du monde contemporain.

Lire aussi : https://www.topexclusif.fr/nouveaux-maires-ecologistes-le-peuple-dans-les-fauteuils-des-notables/

Pugnace, son quotidien traduit une manière ironique de leur dire : « Je suis toujours là ! Vous ne m’abattrez pas  facilement ! » Au passage, il adresse, aussi, une égratignure à François Hollande son meilleur ennemi. Ainsi, celui, qui, aujourd’hui, est devenu un conseiller de l’ombre très consulté, serait…  » préoccupé par le sort de la France et l’unité de sa famille politique », (A.F.P.) Décidément, Nicolas Sarkozy n’a pas définitivement tourné la page du pouvoir et son degré d’influence sur la scène politique est bien présent.

Quel dévouement !

En revanche, sera-t-il, une nouvelle fois, candidat lors de la prochaine présidentielle, ou restera t-il un homme de l’ombre ? Une manière, sûrement, plus pertinente, et moins voyante de rester influent face au cumul des dossiers pendants devant la justice ! Et, Macron, sait qu’il peut, désormais, compter sur lui pour soutenir sa future campagne présidentielle… A moins qu’il ne se fasse voler la vedette, par celui qui rêve, certainement, en secret, de reprendre les rênes du pays ! les peaux de bananes glissées sous le pied çà existe aussi en politique !

olitique :https://www.infopremiere.fr/comment-emmanuel-macron-prepare-son-second-quinquennat/