Seul, aujourd’hui, Emmanuel Macron doit faire face à tous !

Seul, Emmanuel Macron doit faire face...

Seul, Emmanuel Macron doit faire face...

Emmanuel Macron aujourd’hui seul contre à tous ! Ce mercredi, le président de la République reçoit les partis politiques face aux blocages annoncés.

Plus d’info ?

Gouverner avec qui ?

La question centrale ancrée dans l’esprit des Français depuis dimanche soir est bien : « Comment et avec qui gouverner ? “ Aujourd’hui, le président, bien seul, devra composer avec la décision des électeurs. Une décision en forme de risque de blocage des réformes à l’Assemblée nationale. C’est pourquoi, il se retrouve, face aux chefs des partis opposants.

Pas de rencontre prévue avec Mélenchon

Les invitations reposeront sur Christian Jacob (L.R.) Olivier Faure (P.S.), François Bayrou (MOdem), Stanilas Guerini (L.R.E.M.) Marine Le Pen (R.N.) et Fabien Roussel (P.C.F.). Puis, mercredi se sera la tour de Julien Bayou, responsable de E.E.L.V. Mais, Emmanuel Macron évitera certainement une rencontre sévère avec Jean-Luc Mélenchon ! Ce dernier et son entourage soucieux d’écarter Elisabeth Borne des débats ne sont pas les bienvenus dans les parages du président.

infopremiere.fr et-maintenant-que-pourrait-faire-macron-dans-les-jours-prochains

Borne devant le Parlement

Ainsi, l’on se dirige donc, le 5 juillet prochain, vers la motion de censure réclamé par L.F.I. contre le gouvernement. Qu’en ressortira-t-il exactement sachant que cette dernière n’a été adoptée qu’une seule fois, en 1962, dans l’histoire de la V° République ? Mais, pour autant, la place de la Première ministre n’est pas durablement garantie. En effet, ce 5 juillet, devant le Parlement, cette dernière passera par l’étape traditionnelle d’une déclaration de politique générale attendant un vote de confiance. C’est l’engagement de la responsabilité de l’exécutif !

Tous à Élysée !

Et, c’est bien ici, que le bât blesse, car il existe, peut-être, un risque pour elle; la majorité n’étant pas acquise bien que le renversement du gouvernement actuel, ne puisse se produire qu’avec une majorité absolue, soit 289 députés. Les avis sur la question sont partagés et la position commune de tous les partis n’étant pas commune. En attendant, dès aujourd’hui, Emmanuel Macron jauge les troupes en recevant à Élysée les principaux responsables de partis. Une ultime tentative pour la limite de la casse !

Au pied du mur, Macron reçoit les représentants des forces politiques de l’Assemblée à l’Élysée