Thérapies de conversion : enfin l’interdiction d’une incohérence !

Image : titre de la une

Thérapies de conversion : enfin l’interdiction d’une incohérence ! Enfin une bonne nouvelle pour les gays, les bisexuels et les personnes transgenres. L’interdiction des thérapies de conversion est enfin officielle. Un pas de plus vient d’être franchi au sein de la lutte contre les discriminations.

Lecture : 2 Mn

Texte voté à l’unanimité

Depuis cinq ans la mobilisation des forces dans le combat contre cette discrimination infâme porte enfin ses fruits. Les thérapies de conversion sont enfin interdites en France. Car, en réalité, il n’y a rien à guérir chez les personnes dont la sexualité ne correspond pas à la norme. Ce que monsieur Zemmour devra entendre ! Le texte a été adopté à l’unanimité. La proclamation officielle paraîtra, prochainement dans le Journal Officiel.

Intégristes et intolérants

Désormais, les intéressés(ées) pourront vivre plus sereinement sans crainte d’être adressés à des centres « spécialisés» ou auprès de personnes désireuses les ” transformer ” ou de les “changer “.  En quoi ? En hétérosexuels ? A l’heure où la conquête spatiale est de plus en plus probante, au moment où la technologue de pointe bouleverse nos quotidiens positivement, il existe des intégristes et des intolérants. Ils versent l’homosexualité au chapitre des maladies.

LIRE AUSSI : www.infopremiere.fr les-francais-opposes-a-linstauration-dun-passe-vaccinal

Qui peut juger ?

Sans doute pour mieux refouler leurs tendances inconscientes. Les pauvres ! Car, tout un chacun est ce qu’il est. Qui peut juger ? Les « bons » conseillés qui ordonnent la préférence sexuelle sont des primaires. Ces braves retardés mentaux devraient suivre une thérapie. Cette nouvelle disposition doit donc être accueillie avec joie. C’est, après le mariage pour tous, une avancée sociale de premier ordre.

Respect de la vie…

Elle résulta notamment de la réaction de nombreuses personnalités publiques parmi lesquelles Laurence Vanceunebrock-Mialon, Bastien Lachaud parlementaires et membres du gouvernement. Elles ont fermement soutenue cette action Enfin, pour conclure saluons l’immense travail de Aurélien Heilligenstein qui a œuvré en faveur des victimes de thérapies de conversion. Plus jamais quiconque ne viendra les seriner avec la transformation de leur modèle sexuel. En effet, le respect de la vie dans les différences des uns et des autres doit être respecté

LA REDACTION VOUS CONSEILLE : marseilleopinion.fr prostitution-encore-un-reseau-demantele-a-marseille