Rencontre avec François Hollande

Lors d’un passage à Saint-Cyr-sur-Mer, l’ex-président de la République, François Hollande a rencontré les « locaux ». Il en a profité pour dédicacer de nombreux exemplaires de son dernier ouvrage : « Les leçons du pouvoir »…. Retour sur quelques minutes d’un échange cordial autour des thèmes de la participation en entreprise, la formation professionnelle et la cause animale.

Certains media pressentent une inclination très prononcée pour un retour aux affaires, revanche sur Emmanuel Macron, à travers les périples de François Hollande aux quatre coins de l’Hexagone. L’histoire nous racontera, dans quelques mois, si ses rencontres avec les Français exhalaient un parfum de reconquête du pouvoir ou s’il s’agissait, tout simplement, d’une volonté délibérée de fournir à ses inconditionnels des réponses éclairées envers certaines décisions gouvernementales. Les interrogations sont multiples et variées. Seule, l’expression d’une sympathie envoûtante, si révélatrice de son humanité, ne se discute pas.

Étonnamment, ce président, si impopulaire sous son mandat, jusque parmi les siens, est en train de reconquérir les foules. Mais les Français sont versatiles. On le sait ! Visiblement, parmi ce cortège interminable d’admirateurs flotte un air de regret : « On déplore votre décision monsieur le président de vous être retiré… ». Devant moi, ma consœur de la presse écrite s’attache à rappeler : « Sa stature devant les événements qui ont endeuillé la France lors des attentats est révélatrice d’une puissance jusque-là ignorée ou mal aménagée. Il a bien géré la situation. » Son voisin l’interpelle : « Et le mariage pour tous, c’est lui aussi ! » A deux pas de là, Julie Gayet savoure ces cordiales congratulations. Elle pose pour ses fans, affable et souriante, communique avec aisance. « Quel couple sympathique ! » s’émeut Catherine, une sexagénaire de gauche « depuis toujours » porteuse de vives félicitations.

Face au président, un dialogue nourrit de réponses solides s’instaure. L’on évoque l’homme, l’animal, la planète, l’économie, la formation professionnelle, sujets de prédilection du rapporteur que je suis. M’énumérant l’ensemble des actions menées à travers ces différents secteurs, il s’émeut devant l’offre de mon ouvrage : « Les trahisons de Carmen » véritable supplique contre la corrida.  Partageant avec moi cet avis, il revient rapidement sur son terrain : la politique : « Elle contient une dimension humaine inséparable de la présence des animaux… » me rassure t’il rappelant, au passage, que son quinquennat à enrichit le Code civil avec l’article 515-14, reconnaissant leur sensibilité, et que ce thème n’avait jamais été mis à l’ordre du jour. Son gouvernement et le Parlement en ont fait un sujet de réforme.

Nous avons abordé d’autres sujets d’ordre sociétaux mais le succès de sa visite et la chaleur caniculaire ont écourté le développement de cette rencontre. Il y en aura d’autres. C’est promis ! Car François Hollande, d’une manière ou d’une autre, n’en a pas fini avec la politique et moi avec… la relation publique lorsqu’elle est aussi délectable !