Qui, demain, pour relever tous les défis de la France ?

Image : titre de la une

Qui, demain, pour relever tous les défis de la France ? Soyons lucides, d’une part, il y aura à cette élection présidentielle pléthore de candidats, comme toujours. Et, d’autre part, le même constat édifiant puisque aucun de ces prétendants à l’Élysée ne sera en mesure de surmonter la crise et de redresser le pays.

Temps de lecture : 2 Mn

Maitriser les moyens civils et militaires

Je l’ai déjà dit et je le répète, seule une femme ou un homme de la trempe du général De Gaulle pourrait stabiliser un quotidien menacé par les risques qui pèsent sur la France, qu’ils soient d’ordre terroriste ou informatique. Car, il ne s’agit pas de faire toujours usage de la force. il convient de mettre en œuvre les moyens nécessaires découlant d’une stratégie incluant à la fois la sécurité intérieure et extérieure. Qui, à ce jour, parmi ces femmes et ces hommes, est en mesure de maitriser les moyens civils et militaires, autrement dit : « la politique de défense », les dégradations de la sécurité civile, économique et les relations avec les alliés ?

Une notabilité à la hauteur du fondateur de la V° République

Oui qui, aussi, peut prétendre engager un dialogue serein avec les Français ? Ce n’est, hélas, pas Emmanuel Macron, qui peut contrebalancer tous ces phénomènes et nous réveiller du cauchemar dans lequel nous avons basculé. Pas davantage Valérie Pécresse ou Xavier Bertrand, ce dernier défenseur des chasseurs, fourvoyé dans cette impasse. Les protagonistes de cette ancienne droite ne peuvent canaliser cette crise ou la régler dans les meilleurs délais. Seul un personnage intelligent, courageux, mobilisateur, soutient de la vie de chaque Français, pourrait y parvenir. Une notabilité à la hauteur du fondateur de la V° République nous tirerait de la situation infernale dans laquelle nous nous sommes laissés embourber.

LIRE AUSSI : infopremiere.fr candidat-a-la-presidentielle-antoine-waechter-se-confie-a-infopremiere

insécurité grimpante où la radicalisation est de mise

Car, en 2021, petites et grandes idéologies, convictions, enrôlées dans des actions sans certitude de réussite, appellent, prioritairement, le fruit d’une réflexion exceptionnelle. Celle d’un individu en conscience faisant preuve d’une clarté au travers de laquelle il se perçoit et offre une réelle présence. Plus que des stratégies erratiques ! Car, contrairement à ce que certains observateurs prétendent, l’ennemi à combattre n’est pas le coronavirus, mais l’islamisation de la France. Celle qui conduit à une insécurité grimpante où la radicalisation est de mise. Et, ce n’est ni Eric Zemmour, ni Marine Le Pen qui nous offrent cette présence tangible, cette manière d’affronter les circonstances, remplie d’espérance, pour faire recouvrer à la France son unité.

il n’existe plus d’unité

Mais aussi, le moyen de cesser de nous faire vivre dans le conflit. A l’image de nos dirigeants politiques vaincus dans leur gestion de la crise, ces deux personnages ne nous montrent pas une et présence rassurante. Pire ! Quelle attitude adopteraient-ils face à des Français divisés, désemparés, lorsqu’il n’existe plus d’unité. Or, pour relever ce pays et lui assurer les bonnes conditions d’une relance, il faudra compter sur le retour de cette unité pour. Pour enfin, cesser de vivre dans le conflit, dans ce gaspillage d’énergies distribué, aussi, par les réseaux sociaux générateurs de superficialité et de commérages insipides !

Alors, il faudra bien, un jour, qu’une personnalité émerge au sein de cette France enlisée comme ce fut le cas avec le général de Gaulle. En effet, les Français ont besoin de cette présence analogue. Bien plus que de recettes politiques pour faire face défis de la vie. Voilà pourquoi, il nous faut une candidature à la hauteur des événements pour mener une éthique politique et relever tous les défis qui attendent la France. Elle est nécessaire pour repartir aisément !

LIRE : marseilleopinion.fr llimportante-penurie-de-soignants-a-marseille