Le général de Villiers bientôt en politique ?

image : le général De Villiers

Le général de Villiers bientôt en politique ?

 Le 16 février dernier, Top Exclusif ! écrivait : « Le général de Villiers bientôt Premier ministre. » Après un limogeage en bonne et due forme par Emmanuel Macron cette hypothèse semblait saugrenue. Mais, elle n’était dénuée de bon sens. Car, aujourd’hui, l’homme pourrait-il en venir à la politique.

Un recours possible ?

L’actuelle flambée du populisme, en France, inquiète et pose interrogation. Elle pourrait le propulser au pouvoir après une élection. Avec l’attitude déconcertante des hommes politiques l’image d’un militaire apparaît sérieuse et fiable. Le fait qu’il soit général appuie cette hypothèse; un recours possible, loin des discordes partisanes.

De Bonaparte à De Gaulle

Bien que l’armée n’a jamais pris le pouvoir, l’histoire de France est émaillée d’exploits de généraux venus, par la suite à la politique. De Bonaparte, Cavaignac jusqu’à Mac Mahon., et, depuis la III° République, notre pays a été rigidifié par le modèle du césarisme. Quant au général De Gaulle, en replis en 1946, il s’est vu confier les clé de la France; sa Ve République lui permettant d’afficher  le profil d’un fin politique, au delà de son statut de militaire.

Lire aussi : topexclusif.fr/les-etonnants-conseils-du-pape-francois-aux-catholiques

Pourquoi pas Premier ministre ?

D’ailleurs, la guerre d’Algérie, en 1961, et la manière dont il a réglé le putsch des généraux, nous montre l’exemple : un militaire pourrait très bien jouer un rôle de premier plan. Alors, De Villiers, pourquoi pas Premier ministre ? Il y a pléthore de problèmes à régler, dans ce pays, à commencer par celui des zones de non-droit ! Ces sites où, ni la République, ni la civilisation, n’ont plus leur place, mais où la violence et les trafics en tous genres sévissent au quotidien.

En conséquence, pour remettre de l’ordre, un militaire confirmé serait le bienvenu. Et ce général talentueux, pourrait répondre à cet impérieux besoin. De Villiers en politique, les Français lucides ne seraient, certainement pas, hostiles à cette nouvelle manière de gérer la France !

Société : infopremiere.fr/macron-des-etapes-de-deconfinement-progressives